Au XIXe Siècle, en 1864, dans la région de Stormfield, des créatures rôdent..
Comment survivez-vous parmi elles ?

 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion





Another Day [PV: Damon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Côté RPG :: Forêt Flamboyante
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone.
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice & Humaine.Fille du Maire de Flamdone.
Fondatrice & Humaine.
Fille du Maire de Flamdone.
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-laguerre-eh.forumactif.org/
Messages : 486
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: Another Day [PV: Damon] Lun 21 Déc - 22:01

Another Day
Une année de plus. Un chiffre qui ne change que sur le papier. Une hypocrisie généralement sans faille. Quoique. Je n'étais pas sûre que l'on puisse parler de cette année de cette façon. Non, cette année, pas d'efforts - mais pas non plus trop d'hypocrisie - au menu. A moins que l'hypocrisie n'était en retard cette fois ? Je marchais d'un pas vif, tentant d'extérioriser ma colère à chaque pas. Comment ! Je ne parvenais pas à me calmer, prise entre la colère, l'indignation et le désespoir. S'il ne faisait plus semblant - au moins à cette date - qu'allait-il bien advenir ? Je soupirais et me laisser tomber sur l'herbe, bien qu'elle soit constellée des gouttelettes de la rosée. Aujourd'hui était le jour de ma naissance, une date "clef" de ma vie.. en théorie. J'entrais dans ma dix-huitième année, les dix-sept précédentes enfin bouclées. "Enfin".. Un grand mot pour si peu. Des années d'esquives, de fuites, où je prenais sur moi et restais la jeune fille sage, discrète, quoiqu'un peu trop éprise de liberté, peut-être, et il osait maintenant me parler de la sorte ?! J'arrachais une touffe d'herbe d'un coup sec, le tout ponctué d'un léger grognement. Mon humeur ne s'en trouva malheureusement pas améliorée, mais je m'occupais au moins les mains.
Mon malotru de paternel avait une fois de plus dépassé toutes mes attentes, dépassé une fois de plus mes limites. Limites qui ne seraient plus très longtemps aussi souples et extensibles, je le sentais. Nous allions droit à l'affrontement, et il était assez stupide - ou orgueilleux  - pour ne pas s'en rendre compte. Ma journée ne pouvait pas me sembler pire. Il n'avait pas oublié mon anniversaire, oh non ! Il avait tout simplement préféré me montrer combien il se souciait vraiment de moi..!
Je m'étais levée, comme à mon accoutumée, ne m'attendant pas à grand chose - mais certainement pas à ce qui suivrait ! et je n'avais pas tôt fait d'entrer dans le salon qu'il s'arrêtait pour me jauger. Je n'avais rien de plus ou de moins que la veille, mais son regard était plus dur. Il m'avait ensuite entretenu à propos de mes "nouvelles obligations" et m'avait donné quantités de choses à faire qui ne prenaient de sens que dans la perspective.. d'un mariage. Ou du moins dans celle d'actives recherches dans ce but. J'en frissonnais. Il voulait que je reprenne l'aquarelle, que je m'améliore au piano, que j'apprenne de nouvelles danses et surtout que je vois une tante. Pas n'importe laquelle, bien sûr. Celle qui donnait des cours de tenue, apprenait à faire la conversation, et tout ce qu'il fallait savoir et être capable de faire pour se marier. Un petit cri de frustration s'échappait de ma gorge et je me laissais complètement tomber sur l'herbe, quelques larmes silencieuses coulant sur mes joues. Le pire arrivait : il se mettait dans l'idée de me marier. Ce n'était d'ailleurs pas une supposition, je lui avais extorquée la réponse claire. J'étais désormais en âge. Mes fréquentations devraient changer, mes occupations aussi. Je n'étais plus une enfant. Il me fallait maintenant des activités respectables, j'avais désormais une réputation à tenir.
Le semblant de liberté que j'étais parvenue à acquérir au fil des années m'était arraché, on me jetait dans un carcan, m'enfilait une camisole en me demandant de sourire. C'était horrible. Il était vicieux.. Après m'avoir le plus calmement du monde annoncé qu'il me fallait trouver un mari et qu'il ferait tout dans cette optique, il avait ajouté : "un gâteau arrivera dans la soirée. Oh et, nous ne serons pas seul, j'ai invité plusieurs.. Personnes de qualité". Tout était bien trop rapide, brutal. Je n'étais pas "à vendre" depuis plus de quinze heures que les enchères commenceraient.
Je fermais les yeux, me roulais en boule, jouant avec des brins d'herbes distraitement, des larmes dans les yeux. Il ne m'avait jamais autant blessée. Et il n'avait à vrai dire jamais été si autoritaire.. si blessant..
.N'E.

PS : Ce n'est peut-être pas le RP que tu attendais, mais je voulais absolument le poster le jour de son anniversaire (j'attends depuis plus d'un an X) !), puis le reste devrait arriver dans la semaine ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice et Vampire
Fondatrice et Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Date d'inscription : 02/06/2013
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon] Dim 3 Jan - 18:18
Are you ok ?


Les rayons du soleil effleurent ma peau, tout doucement, délicatement, comme s'ils avaient peur de me faire mal, de me brûler. Mais cela n'arrivera pas. Pas tant que j'aurais ma bague, du moins. Je soupire. Ce matin, j'ai le coeur léger. Simple. Sans trop savoir pourquoi. Je profite d'un peu de calme pour observer le levé du soleil, même si cela fait longtemps, beaucoup trop longtemps que je n'ai pas revu Amanda. La douce Amanda. Notre dernière rencontre remonte au Bal d'Ordine. une rencontre douce et agréable... Calme, au final. Et puis tout s'était précipité, et je n'avais pas eu le loisir de la revoir. Bien sûr, quelques fois, lorsque je ne trouvais pas le sommeil, je me rendais en silence sur le rebord de sa fenêtre, sous ma forme de corbeau, mais jamais elle ne s'était trouvée réveillée. Et puis me voilà à encore penser à elle. Triste sort...

Et puis je me suis lassé de cette léthargie et je me suis levé, j'ai sauté au bas de mon perchoir et je suis retourné chez moi prendre une douche et me changer. J'avais envie de la revoir, avoir de ses nouvelles... Je sais pas, cela ne fait que trop longtemps. Alors je sors finalement de chez moi et prends le chemin de la ville, bien loin de me douter de la proximité de la lady...

D'ailleurs, lorsque son odeur chatouille mon odorat, je crois halluciner, et après analyse, je biffurque dans sa direction. Mais voilà, lorsque je l'aperçois, ce n'est qu'une silhouette roulée en boule dans l'herbe. Je fronce les sourcils, m'empresse de la rejoindre, un peu surpris, inquiet surtout, tout en étant certain qu'elle n'était pas blessé car aucune odeur de sang ne se mêlait à la sienne.

- Amanda ? Tout va bien ?

C'est tout ce que j'ai trouvé, oui. Mais comment suis-je censée l'interpeler, sinon ? Je roule des yeux, m'accroupis auprès d'elle, effleurant son bras du bout des doigts pour la rassurer, la réconforter, je ne sais ! Je cherche son regard de mes yeux bleus inquiets, n'osant qu'à peine respirer...


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #DF0101
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone.
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice & Humaine.Fille du Maire de Flamdone.
Fondatrice & Humaine.
Fille du Maire de Flamdone.
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-laguerre-eh.forumactif.org/
Messages : 486
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon] Sam 27 Fév - 19:03

Another Day
Je ne sais plus si la douleur est émotionnelle ou physique. Mes yeux brulent et j'ai mal de respirer. Je rêve un instant à disparaître, à me laisser avaler par la terre. Je refuse toute idée de mariage. Je ne veux pas, ce n'est pas pour moi. Ma vue est floue, fragmentée, et je referme mes bras au-dessus de ma tête, ma joue sur l'herbe froide. Je ne suis d'ailleurs pas convaincue quand à la froideur extérieure. C'est peut-être moi, tout simplement, qui suis si froide. J'ai mal. Je continue de pleurer, comme si quelque chose c'était brisée. Le moment tant redouté arrive. Jamais je n'aurais pensé qu'il me prévienne. Mais ma réputation est peut-être encore trop fragile pour qu'on s'intéresse sincèrement à moi. Je lui crache mentalement tout le mépris dont je suis capable avant de me laisser choir complètement. Je n'arrive pas me calmer, à envisager calmement mes options. Je ne fais que revoir son regard et ses lèvres bouger. Les deux parlent de mariage. De mon mariage. Je ne suis pas sûre de pouvoir un jour quitter cet endroit, d'être en état de me relever. Peut-être est-ce pour le mieux si je me laisse mourir ici. Si je rentre.. Je frissonne. Je vais devoir dîner avec des.. prétendants ? Ou mieux, leurs pères. Je frémis, ravale un sanglot qui se coince dans ma gorge. Tout est arrivé si subitement.. J'ai comme l'impression qu'hier était un tout autre jour. Un continent me sépare de la veille. J'ai presque l'impression de ne plus être la même personne. L'impression dérangeante qu'il à réussi à me mettre à genoux d'un seul coup. Je tâche de regarder le future, et tout ce que je vois, c'est une ombre. Mon ombre, après avoir tenté de résister. Je sais que s'il le veut vraiment, il me brisera. Il en est capable. Mes sanglots redoublent. Je n'arriverais pas à me laisser faire, à ne pas résister. Mais il finira par parvenir à ses fins, c'est évident. Je me recroqueville d'avantage avant de me figer. Il me semble avoir entendu quelque chose. J'ose à peine respirer, mais dans ma situation et position, il n'y a rien à faire. Peut-être vais-je mourir ici ? Je tremble, tends d'avantage l'oreille, le regard résolument fixé sur l'herbe que ma joue écrase. Je suis si stressée que j'en est arrêté de pleurer. Je me demande un instant si mourir ne serait pas une option valable.

- Amanda ? Tout va bien ?

Je respire de nouveau. Damon. Je réfréne un rire nerveux, me relève à demi pour me jeter dans ses bras et pleure de plus belle. Le pauvre ne doit rien comprendre. Je songe un instant au piteux spectacle que j'offre, mais je suis trop mal pour y changer quoi que ce soit. J'ai l'impression que quelque chose en moi a été cassé, que je n'arriverais plus jamais à m'arrêter de pleurer. Mais, avec le temps, et l'aide qu me procure sa simple présence, mes sanglots s’apaisent et mes larmes se raréfient. Je lève les yeux vers lui, sans pour autant m'éloigner. Quelque part, j'ai honte. Je ne sais pas comment m'expliquer, comment lui parler. Ma situation est si banale que j'en frémis. Pourquoi ne suis-je pas comme les autres, qui acceptent et parfois même se réjouissent de cette perspective ? Je baisse les yeux, ne parvenant à soutenir ses yeux trop bleus.

- Je.. Il va me marier. Il... Il a dit que j'étais en âge, maintenant.

Je me tasse sur moi-même, la gorge serrée et mes yeux à nouveaux submergés. J'hésite entre les larmes et un rire amer. Ça n'a rien de surprenant, d'autres sont mariées bien plus tôt. Mais je me suis voilée la face depuis bien trop longtemps. J'imaginais pouvoir y échapper. Mon menton tremble et garde les yeux baissés, les larmes coulant silencieusement sur mes joues.
.N'E.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice et Vampire
Fondatrice et Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Date d'inscription : 02/06/2013
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon] Jeu 22 Sep - 14:50
Mariage


Elle se relève à demi, dans un petit rire nerveux silencieux et se jette dans mes bras. Je manque de basculer en arrière, un peu surpris, mais tends mes muscles et encaisse sans rien dire, immobile, tandis qu'elle pleure de plus belle. Sa tête enfouie dans mes vêtements, elle sanglote, les épaules agitées de soubresauts incontrôlés. Par pur réflexe, je la prends dans mes bras. Doucement, par ce simple geste, je lui rappelle que je suis là, qu'elle peut compter sur moi. Mais ma gorge se serre. Je suis inquiet. J'ai peur pour elle. Qu'est-il arrivé ? Que s'est-il passé ? Je n'arrive pas à lui demander. Consciemment ou non, je sais qu'elle en parlera quand elle en aura la force, mais que pour le moment, seule ma présence importe. Alors je raffermis ma prise autour de son corps,  tout doucement, la laissant pleurer, indéfiniment, jusqu'à ce qu'elle puisse se calmer. Et lentement, très lentement, ses sanglots s'apaisent. Mes vêtements sont trempés par ses larmes, mais peu importe. Elle relève les yeux vers moi, sans s'éloigner. Mon souffle se coupe. Elle est désorientée, elle a peur, tétanisée... Mon souffle se perd. Qu'est-ce qui peut la mettre dans un tel état ? Dis-le moi, Amanda... Je t'en prie. Achève là mon supplice, permet-moi de t'aider, ou au moins de te rassurer... Elle baisse les yeux et finalement, parvient à articuler :

- Je.. Il va me marier. Il... Il a dit que j'étais en âge, maintenant.

Mon coeur rate un battement. Mon souffle se coupe. Elle se tasse sur elle-même, étrangle un sanglot, les yeux baissés. Moi... Un poignard me laboure la cage thoracique. Je suis surpris. Choqué peut-être de cette annonce. Disons que rien de tel ne m'était jamais venu en tête. N'avais-je jamais envisagé qu'elle puisse être mariée dans un avenir plus ou moins proche ? Avais-je imaginé le temps de la lady indéfini ? Je ne sais pas. Je ne pense pas à ces choses-là. Elles ne m'intéressent pas... Elles ne devraient pas m'intéresser. Et pourtant cette annonce me déstabilise. Les battements de mon coeur me font mal, tout à coup. Mon souffle racle ma gorge, enflamme mes poumons. Mais il n'y a pas de raison. Je prend une grande inspiration, tente de me calmer. Mais soudain, j'ai envie de m'éloigner. Prendre mes distances. Pourtant, je m'accroche à elle. Mon étreinte se resserre. Est-ce parce qu'elle a besoin de moi ? Je ne sais pas. Mais peut-être que quelque part, j'ai besoin d'elle. Le fait est que ma réponse tarde. Et finalement, je parviens à essayer de la rassurer, maladroitement, la voix un peu grave, un peu gutturale :

- Amanda... Il ne peut quand même pas... Si tu ne veux pas... Je veux dire, il ne ferait pas ça sans ton consentement... Non ?

Ce non retentit comme un espoir. Une tentative de nous convaincre l'un et l'autre que mes paroles sont vérités. Mais je sais, pourtant, qu'elles ne le sont pas. Qu'elles ne le seront jamais. Son père n'est pas ce genre d'homme. Il ne se préoccupe, peut-être, que de son image dans la société. Et avoir une fille non-mariée à 18 ans, c'est mal vu. Si Amanda ne choisit pas (ou pas assez vite), il le fera pour elle. J'en suis presque sûr. Et cette idée me tord l'estomac, reste coincée dans ma gorge. Je pense à moi. Bien que ce soit totalement insensé.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #DF0101
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone.
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice & Humaine.Fille du Maire de Flamdone.
Fondatrice & Humaine.
Fille du Maire de Flamdone.
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-laguerre-eh.forumactif.org/
Messages : 486
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon] Sam 31 Déc - 16:54

Another Day
Je ne sais pas s'il sait ce dont j'ai besoin à l'instant, mais ses bras se referment d'avantage sur moi et je lui rends son étreinte. Les larmes ne coulent plus - l'état de choc est passé - mais je n'en suis pas en meilleure état. Eteinte, chamboulée, je me raccroche à lui sans penser à rien, le regard fixé sur un point flou de la végétation environnante. Je ne sais pas. J'ai peur de comprendre, d'entrevoir ce qui va se passer. Aucun des scénarios possibles ne me satisfont. Mais qui suis-je, hein ? Qui serais-je pour avoir un meilleur destin ? Je me maudis d'être née fille. Faible, insignifiante, à peine bonne à marier. J'ai peur.
J'avais... J'avais l'habitude de vivre au jour le jour, de ne pas me soucier du lendemain. Il me semble que ma routine ne peut plus être. Tout est brisé, dévasté. J'ai peur de demain. Peur de la finalité de tout ça. Peur de la vie que j'aurais, après ça.
Je ne me suis jamais sentie si petite, si.. si peu de chose. Un objet à vendre, à échanger. Que mon père soit.. fidèle à lui-même ne me choque plus tant que ça. Mais... il a attendu - j'ai dépassé l'âge moyen depuis quelques années déjà - et s'il l'a fait, c'est pour une raison. J'imagine qu'il ne trouvait pas son intérêt. Il doit le faire, maintenant. Il m'en a parlé. Je suis prévenue. C'est qu'il est en train de choisir, de tout préparer. Peut-être même est-ce déjà fait. Horreur. Oui, il doit au moins avoir des vues, des plans sur le moyen terme. Je déglutie, mal assurée, presque nauséeuse. Non, ça.. ça ne peut pas se faire... Irréaliste, je nie en bloc mon rôle dans cette affaire. Et je ne suis finalement pas moins logique que Damon.

- Amanda... Il ne peut quand même pas... Si tu ne veux pas... Je veux dire, il ne ferait pas ça sans ton consentement... Non ?

Sourire amer. Il n'est pas naïf, il sait. Il en connait assez sur mon père. Cependant, la nouvelle le déséquilibre, lui aussi. Je ne sais plus quoi penser... J'attendais une solution, quelque chose. Mais.. et s'il n'en a pas plus que moi ? S'il n'y avait rien à y faire ? Je reste silencieuse. Mes cils papillonent, en quête d'une larme à verser. Il n'en reste pas. La gorge serrée, je ne parviens plus à exprimer ma détresse. Alors je relâche légèrement Damon et soupire.

- Tu sais bien que je ne suis qu'un rouage pour lui. Une petite pièce à mettre au bon endroit pour aller encore plus haut.. à marier à la bonne personne.

Ma voix tremble sur la fin et je pose mon front contre son épaule, apathique, courbée par le poids de la réalité. Il va me marier.
Que je le veuille ou non, que j'y consente ou pas, ce sera fait.
.N'E.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice et Vampire
Fondatrice et Vampire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 432
Date d'inscription : 02/06/2013
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon] Mar 7 Mar - 12:05
Faible Promesse


Le premier choc est passé, chez la Lady. Elle ne pleure plus. Mais moi... Moi je vacille. Comment peut-il... ? Comment ose-t-il seulement la traiter ainsi ? Oubliant à quel point j'ai pu être, moi aussi, odieux avec elle, parfois, je le hais. Elle se raccroche à moi, resserre son étreinte. Je n'ose pas faiblir. Je lui offre la protection et le réconfort qu'elle cherche sans savoir si je m'y prends bien, si j'agis comme elle le souhaite. Et tandis qu'un sentiment étrange laboure mes côtes, la colère naît à l'encontre de son paternel. Une colère sombre et pourtant terriblement calme. Bien tapie au fond de mon être. Très différente des colères habituelles. Une colère silencieuse qui grandit dans l'ombre. Qui murmure vengeance en silence. Terriblement douce à mon oreille.

Amanda déglutit. Mon coeur se serre. À mes mots, un sourire amer se dessine sur ses lèvres. Cette fois, mon coeur sombre. L'espoir fou que ce n'était qu'une illusion, une mauvaise blague, vole en éclat. Mon imagination ne me joue pas des tours. Son père en est capable. Et ma colère grandit. Prend de l'assurance. Elle murmure un peu plus fort sa vengeance. Je l'ignore. Les yeux de la Lady papillonnent. Mais aucune larme ne coule. En reste-t-il seulement ? J'ai envie de la serrer dans mes bras, lui cacher le monde de ma carrure, et ne plus jamais la libérer. Mais y serait-elle seulement en sécurité ? Elle se détache légèrement de moi. Soupire. Je me mords inconsciemment l'intérieur de la joue.

- Tu sais bien que je ne suis qu'un rouage pour lui. Une petite pièce à mettre au bon endroit pour aller encore plus haut.. à marier à la bonne personne.

Sa voix tremble à la fin. Elle pose son front contre mon épaule. Elle a l'air tellement... vulnérable. Je la serre contre moi. Oui, je le sais. Et je le hais d'autant plus. Sans me rendre compte que lui et moi, on a plus de points communs que je n'aurais voulu l'admettre. Pas forcément en ce qui concerne la Lady, ça non. Je la respecte. Je la laisse libre. Même si j'ai seulement envie de l'arracher à ce monde, à cette vie ridicule pour lui offrir une protection doucereuse, loin de tout problème, de toute confrontation. J'ai envie de l'emmener jusqu'au bout du monde, s'il le faut, juste pour la mettre en sûreté, l'empêcher de souffrir davantage. Hélas je ne peux. Elle ne voudrait certainement pas me suivre. Et soudain, j'ai moi-même envie de me blottir contre elle. De glisser ma tête contre son épaule, dans son cou, pour m'y perdre juste un instant. Mais je n'ose pas.

- Je ne le laisserai pas faire...

Promesse ridicule d'un désespéré, elle sonne dans le silence de la forêt puis s'envole. À peine murmurée, déjà emportée, comme si elle n'avait pas existé. Pourtant, elle berce doucement mon coeur. Comme si elle avait pu le rendre plus fort. Moins fragile. Alors que je le pensais inatteignable.

Fou insensé, je l'observe doucement. Ses cheveux cachent légèrement son visage. Son front appuyé contre mon épaule. Du bout des doigts, j'effleure ses cheveux, dans sa nuque. Tout doucement. Maladroit, j'essaie sans doute de la réconforter. Ou de me réconforter. M'assurer qu'elle est toujours là, réelle, et que je pourrais la sauver... Sauf que j'ignore comment. Et c'est terriblement frustrant. Je ne peux qu'attendre. Espérer. Et puis une question silencieuse effleure mon esprit. Pourquoi maintenant ? Elle est déjà en âge depuis plusieurs mois, peut-être même une année voire deux. Pourquoi avoir tant attendu ? Et pourquoi décider maintenant, si brusquement, de la marier ? Je ne comprends pas. A-t-il rencontré quelqu'un de suffisamment bien placé ? À sa convenance ? Mon coeur se serre légèrement. Heureusement, l'attitude de la Lady me prouve qu'elle ne partage pas l'avis de son père vis-à-vis de ce prétendant. Mais sait-elle seulement qui il est ? Et si elle le savait, réagirait-elle ainsi ? Je tente de raisonner, de me faire une raison... Pourtant, je veux savoir. Je demande doucement, les sourcils légèrement froncés :

- Pourquoi... Pourquoi maintenant ? Il s'est passé quelque chose ? Tu as... Vous avez rencontré quelqu'un ?

Je me mords la joue. N'ose plus respirer. Dans l'appréhension d'une réponse, j'attends. Et le temps s'écoule doucement. Perfide supplice.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #DF0101
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Carte d'identité
Ville actuelle: Flamdone.
Description Caractérielle:
Relations:
Fondatrice & Humaine.Fille du Maire de Flamdone.
Fondatrice & Humaine.
Fille du Maire de Flamdone.
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-laguerre-eh.forumactif.org/
Messages : 486
Date d'inscription : 04/06/2013
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon] Mer 15 Mar - 19:47

Another Day

J'essaie de reprendre contenance, de m'arracher de mon état de choc mais je n'y parviens pas. Je vois trop de choses, ne parviens pas à me calmer. J'hésite entre le cynisme et le désespoir, reprends pied dans la réalité. Je ne suis pas au-dessus des autres. Comme elles mon destin ne m'appartient pas, comme elles, tout est terminé avant d'avoir commencé. Je tâche de normaliser ma respiration, de me tranquilliser. Ce n'est pas encore arrivé. Il me reste du temps, tout n'est peut-être pas déjà fait.
Je n'espère pas avoir un quelconque choix ou bien pouvoir lui faire changer d'avis mais au moins doit-il me rester quelque chose. Quelques mois peut-être mais pas encore une année. Je suis en âge depuis trop longtemps déjà, retarder le mariage ferait parler : or mon père ne supporterait pas que l'on murmure sur sa famille, son image pourrait en pâtir.
Je ferme les yeux et compte jusqu'à dix. Je me concentre sur les battements de mon cœur et lentement, remonte à la surface. Respirer, expirer, sans se presser, en ravalant mes sanglots. Il n'y a peut-être pas d'espoir mais je me sais des ressources : des possibilités existent, j'aviserais. Il est trop tôt pour pouvoir y faire quoi que ce soit. J'ouvre les yeux, écarte mon visage de son épaule sans pour autant bouger. Il me serre contre lui et je puise du réconfort dans le geste.

- Je ne le laisserai pas faire...

Je presse un peu plus son bras. Il le pense et cela me suffit. J'ai envie de dire quelque chose, pour le remercier, nous rassurer mais je n'y parviens pas. Le moment est trop fragile pour des mots qu'on ne pense qu'à moitié. Alors je reste là, près de lui, à reprendre lentement vie.
Il glisse sa main dans mes cheveux et je me blottis d'avantage contre lui. Je ne suis pas seule. Ces mots m'aident à me rendre compte de ma chance. Ou serais-je, sans lui ? Que ferais-je ?

- Pourquoi... Pourquoi maintenant ? Il s'est passé quelque chose ? Tu as... Vous avez rencontré quelqu'un ?

Sans m'éloigner, je laisse peser mon dos contre lui et, le regard vers un point inexistant je réponds. Tout n'en a l'air que plus réel, je frémis.

- Non je.. J'ai dix-huit ans. Il.. Il n'a pas l'air d'avoir déjà arrêté son choix, sinon il.. il n'organiserait pas une si grande réception ce soir.

Je me tais, me mord les joues. L'angoisse remonte. Je lui serre un peu plus le bras. Je suis terrorisée, j'ai peur de jamais rentrer. La crainte irrationnelle que, si je m'y rends, mon destin sera scellé.
.N'E.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Another Day [PV: Damon]
Revenir en haut Aller en bas
Another Day [PV: Damon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Purification ! ( Damon vs Oneiros )
» Damon et Elena
» Damon Salvatore
» Damon Salvatore, Bad vampire ? [TERMINÉ]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Le Sang de nos Coeurs :: Côté RPG :: Forêt Flamboyante-
Sauter vers: